Fondation pour le développement des musées

La Fondation a été créée pour promouvoir le développement des musées et pour commémorer M Hans Manneby (1946-2008), ancien président de la section suédoise de ICOM (Conseil International des Musées). A sa disparition, il nous lègue l’exemple de sa vie, qui peut se qualifier comme la « Recherche par un empiriste d’une perspective d’ensemble ». Pour plus de détails sur le Fonds à la Mémoire de Hans Manneby pour le développement des musées, veuillez vous reporter aux documents Constitution de l’Association et Statuts.

Un archéologue enraciné dans la société contemporaine
Hans Manneby était un homme hors normes dans le monde des musées, son œuvre étant animée par son expérience extraordinairement large, acquise grâce à des années de travail à différents niveaux de responsabilité, dans nombre de domaines de recherche muséologique, associée à une capacité d’exploiter ses différents acquis tout au long de sa carrière professionnelle. Animé par le sens du questionnement, toujours pragmatique et osant poser les questions non conventionnelles dans la recherche des solutions et du progrès, sans se laisser impressionner par les obstacles.

La vision de Hans Manneby a été valorisée grâce à son travail à l’échelle international sur les problèmes des musées. Il a joué un rôle fondamental dans la création et la pérennisation de SAMP (Programme de musées afros-suédois), devenu en septembre 2008, Samp réseau intercontinental de musées. Il a également travaillé sur le programme de partenariat entre la Suède et l’Afrique du sud et a renforcé la section suédoise de l’ICOM (Conseil International des Musées). Il a inspiré et a été inspiré par la diversité de son expérience et de ses connaissances, lui permettant ainsi d’explorer de nouveaux horizons pour le travail actuel et futur en musées, selon une conception où les musées seraient en contact rapproché avec la société contemporaine et à l’écoute de ses besoins et souhaits. Hans Manneby a travaillé pour revitaliser le concept muséologiques: son humanisme, sa capacité d’inspiration, son énergie et son sens fort de l’engagement lui ont permis de transcender le seul intérêt personnel. Il croyait en l’importance des liens entre les musées de tous les continents, pour la création de réseaux mondiaux.

Le travail de Hans Manneby
Hans Manneby était au sommet d’une carrière longue et fructueuse dans son domaine professionnel de prédilection, lors de sa disparition subite à l’âge de 62 ans, ainsi nombre de ses projets étaient inachevés, notamment son travail sur la réorganisation de l’ensemble des musées de l’ouest de la Suède.

Les années 70 ont vu l’introduction du système des musées de « comté », qui représente la plate-forme des tentatives de développement engagées par Hans Manneby pendant de longues années. Dès ses premiers travaux universitaires, il a su alterner les formations en archéologie, ethnologie, sociologie et histoire, en travaillant sur différents projets dans la sphère culturelle. Il a bénéficié de l’encouragement soutenu du légendaire archéologue suédois Carl-Axel Moberg, par lequel il a été inspiré lors de ses études à Gothenburg.

Dès ses premières années professionnelles, Hans Manneby a tenu différents postes de responsabilité partout en Suède, tout en continuant à poursuivre ses études et recherches. Cependant, sous pression des engagements professionnels auxquels il était tenu dans le domaine de son travail au sein des musées, il a dû abandonner sa thèse doctorale.

Ainsi en 1987, Hans Manneby est désigné directeur du musée de comté de Västgöta/Skaraborg, devenant en 1992 directeur du musée du comté Bohuslän, à Uddevalla. C’est ici que Hans Manneby a créé sa méthodologie de travail, et élaboré sa vision sur le rôle des musées dans la vie contemporaine. A son actif, Hans Manneby compte le développement planifié des opérations, le développement des compétences du personnel et des structures à long terme et de manière systématique, la création de nouveaux locaux pour les musées permettant de nouveaux profils d’activité, et la conduite de plusieurs projets majeurs de développement. Il a également rédigé nombre de rapports officiels pour les musées suédois et sur différents thèmes du travail muséologique à l’international. Son dernier défi majeur était la création de « Västarvet », l’organisation qui serait consacrée au patrimoine naturel et culturel de la région de Västra Götaland de la Suède. Sa disparition avant d’achever le projet n’en est que plus regrettable.

Hans Manneby a pu associer des idées de visionnaire avec une approche pragmatique, pour mener à bien le changement et le développement. Il lui importait d’atteindre des résultats déterminés et d’assurer au Musée une place prééminente dans la société. Dans un texte qui avait peut-être comme vocation de préfacer une réflexion plus détaillée sur la politique à suivre, il écrivit « les expressions théoriques et politiques sur la culture et la réalité ont ceci en commun: elles s’arrêtent souvent à mi-chemin et restent pendantes. Ainsi il est rare que ces expressions nous inspirent ou nous posent de réels défis. Il est ainsi le souhait d’un empiriste invétéré de chercher son point de départ plutôt dans la réalité existante ».

Hans Manneby a certainement suivi le conseil qu’il s’est donné en faisant preuve d’une immense curiosité concernant les contextes et les perspectives des questions sociales, selon lui primordiales, en ayant foi dans l’importance de la fonction internationale des musées, étant l’exemple d’une mentalité qui ne s’avouait « jamais vaincue ». Ainsi son œuvre, ses réalisations et son esprit perdurent encore, avec un message d’encouragement pour tous ceux qui veulent améliorer et développer le fonctionnement des musées.

Conseil d’administration de la Fondation

La Fondation est administrée et représentée par un Conseil de direction de cinq membres. M Bertil Falck, Göteborg, Suède, bf@bokmassan.se, est le président de la Fondation. Mme Elisabet Olofsson, Suède, info@museumhorizon.se, exerce le rôle de Secrétaire du Conseil. Les autres membres du Conseil sont: Mme Anita Modin, Fiskebäckskil, Suède, tita.modin@gmail.com, Mme Inkyung Chang, le muse du Fer, Corée du Sud, ladyiron@hanmail.net et Mme Elina Nygård, Ájtte, Svenskt Fjäll- och Samemuseum, Jokkmokk, Suède, elina.nygard@ajtte.com.

La Fondation a été homologuée par les autorités suédoises, et a le droit de collecter des fonds du public, en ayant le statut suédois de « insamlingsfond ». La Fondation opère sous le contrôle de et en conformité le prix

La fondation Hans Manneby, c/o Elisabet Olofsson, Duvnäsgatan 1, 5ième étage, SE-116 34 Stockholm, Suède, tel + 46 70 49 52 913, info@museumhorizon.se